La Poste prête son concours à Genève pour la mise en réseau des données

Communication du 20.11.2008

La Poste se voit confier par le canton de Genève la direction d'un essai pilote pour la mise en réseau électronique des médecins, hôpitaux et pharmacies ainsi que des soins à domicile. Elle apportera ici ses compétences dans la technologie de la sécurité, de même qu'une partie de son infrastructure. Le coup d'envoi de l'essai pilote destiné à la mise en réseau des acteurs du secteur de la santé à Genève est prévu au printemps 2009. Pour ce projet, la Poste s'appuie sur les nouvelles bases légales en matière de protection des données médicales que le canton de Genève a jetées le 14 novembre dernier.

Selon la stratégie de cybersanté «e-Health» arrêtée par la Confédération, chaque personne résidant en Suisse disposera d'un dossier patient électronique dès 2015. Celui-ci associe les données et documents essentiels au processus de traitement des patients pour constituer un dossier patient virtuel. Grâce à l'accès simplifié aux principales informations dont bénéficiera le personnel de santé, les patients pourront recevoir un traitement meilleur et plus sûr.

Travail de pionnier à la demande du canton de Genève

Souhaitant accélérer la mise en réseau des acteurs du secteur de la santé, le canton de Genève a donc mandaté la Poste en qualité d'entreprise générale pour cerner les besoins des médecins, des hôpitaux, des pharmacies et des soins à domicile dans un avant-projet d'ici au printemps 2009. Cet avant-projet définira l'étendue de l'essai pilote. Dans la foulée, il est prévu de développer l'infrastructure pilote avec d'autres fournisseurs dès le printemps 2009 et de l'exploiter à titre expérimental.

Bases légales du canton de Genève

Une carte d'assuré complétée par une identité électronique fera office de clé pour accéder aux données et définir les droits d'accès au dossier des patients. Le canton de Genève a créé à cette fin les conditions nécessaires le 14novembre. Dans un premier temps, il s'agira de développer l'échange des données entre médecins, conformément aux dispositions cantonales en matière de protection des données médicales.

Engagement de la Poste à trois niveaux

Pour ce projet, la Poste met à disposition son savoir faire dans la technologie de la sécurité (PKI et certificats) et la personnalisation des cartes, auquel pourront s'ajouter d'autres prestations dans la gestion des données et des documents.

La Poste propose d'ores et déjà des services logistiques et financiers aux prestataires, aux organismes de remboursement et à l'industrie de technique médicale intervenant sur le marché de la santé. Forte de ses compétences clés, la Poste entend contribuer en tant que prestataire neutre à améliorer l'efficacité du secteur de la santé en Suisse et à optimiser les flux de marchandises, d'informations et d'argent dans celui-ci.