Informations de base

Du klaxon à trois tons au transporteur du 21e siècle

CarPostal a fêté son centenaire en 2006, plus d’un siècle d'évolution constante, des débuts modestes sur la ligne Berne-Detligen, inaugurée en 1906, au prestataire incontournable pour les villes, les agglomérations et les régions périphériques. Le légendaire klaxon à trois tons a rendu le car postal célèbre bien au-delà des frontières suisses. Il retentit du reste encore aujourd'hui sur d’innombrables routes postales de montagne.

CarPostal exploite actuellement plus de 750 lignes de transports publics. Son offre de prestations comprend en outre des lignes touristiques, des courses spéciales, des bus de nuit, des bus de ramassage scolaire (ScolaCar) ainsi que des bus à la demande (PubliCar).

Proposant des fonctions de gestion de systèmes, CarPostal  est un partenaire des cantons, des communes et d’autres entreprises de transport. Grâce à ses centres de compétences actifs à l’échelle de la Suisse toute entière que sont «Comptages des passagers», «Systèmes d’information des voyageurs» et «Contrôle des titres de transport et recouvrement», CarPostal est devenue un leader en matière de gestion de systèmes pour les transports sur la route.

Depuis quelques années, CarPostal s’implante aussi à l’étranger car des valeurs comme la ponctualité et la fiabilité, associées à des horaires cadencés éprouvés, s’exportent bien.

CarPostal fournit elle-même 40% environ des prestations de transport. Le reste de l’exploitation est assuré par quelque 200 entreprises de transport privées – les «entrepreneurs CarPostal» –  lesquelles gèrent de manière autonome le personnel et l’entretien des véhicules.

Misant sur le développement durable, CarPostal s’efforce de réduire les nuisances environnementales au moyen surtout de diverses mesures:

  • emploi de véhicules dont la taille et le moteur sont, si possible, adaptés à leur région d'utilisation et à leur fréquentation;
  • achat exclusif de véhicules qui répondent aux normes les plus strictes en matière d’émissions de substances nocives;
  • utilisation de diesel peu polluant;
  • recours à des cars équipés de filtres à particules sur plus de 85% des kilomètres parcourus;
  • mise à disposition depuis peu dans les cars postaux d’appareils de mesure du carburant pour les conducteurs qui ont été formés à une conduite écologique.